Derrière la citerne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Lun 9 Fév - 9:22

Bon ce coup-ci, Mya en avait vraiment assez. Elle choppa Tahiti Bob épuisée derrière la citerne pendant que le reste de la troupe s'activait.
La saisissant par le cou, elle lui plaqua le dos contre le batiment et la bloqua sur la pointe des pieds en lui callant son coude et avant bras droit sous la gorge.


Alors. Explique moi ce que tu ne comprends pas dans les mots: on travail en équipe. Me force pas à te pêter ton genoux valide.
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Mar 10 Fév - 1:44

Visiblement il y a des jours avec et des jours sans, et aujourd'hui pour Tahiti c'était un de ces jours ou on regrette d'être née...
La journée était bien commencée, avec un pétage de gueule en règle par une gamine de huit an... Résultat des courses... une rotule éclatée... Elle était vicieuse la petite, elle avait fait du bon boulot, pile poil sous l'articulation.

Tahiti avait pris un peu de temps pour récupérer, et avait réussit tant bien que mal a se traîner jusqu'à la citerne pour bosser... Produire de la flotte... ça a pas l'air comme ça, mais c'est du boulot... Aspirer la moindre flaque pour remplir des bouteilles... purifier l'eau pour éviter de se chopper la chiasse...

Sauf qu'aujourd'hui c'était un jour sans. un jour sans crack, sans shit, sans coco... Elle avait peut être oublier la triste réalité, Tahiti, mais son corps, lui, n'a pas oublier...

Alors déjà qu'être en manques ça lui avait pas plut, a son corps, mais alors en plus se faire secouer comme un prunier, c'était pas le moment...

La pression du bras de Mya ne suffit pas a arrêter le flot de bile qui remontait... Et comme si celle-ci n'était pas assez énervée... Tahiti lui passa une deuxième couche... liquide et gluante, qui lui repeint un petit bout du visage, le pantalon et les bottes...

"Beuarrrrgh"

Elle était bonne pour se faire pulvériser...

Encore baveuse et dégoulinante, Tahiti réussit a articuler:

"J'ai pas travailler, pas encore... me faut de la dope... trouve m'en et je t'aide... dis moi ce que tu veux, mais me faut une dose..."
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Mar 10 Fév - 9:40

Mya accusa le coup et s'empecha d'avoir le réflexe de faire de même et de lui en coller une, bien que l'odeur lui révulsa l'estomac. Elle traina sans ménagement Tahiti bob jusqu'au puit, en tira un sceau d'eau plein et commença à se nettoyer, tout en cherchant la fréquence de la toubib sur son commo.

Moué salut..c'est Mya. j'suis au puit avec Tahiti Bob. Elle est malade. Y'a moyen que tu quittes le chemin de ronde un p'tit quart d'heure? Il lui faut un susbtitut. Elle a ma gueule quand Alfred m'avait annoncé qu'on avait plus une goutte d'alcool, mais j'sais pas quoi lui donner.
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Dim 15 Fév - 14:00

Tahiti continuait de rendre... elle rendait tout ce qu'elle avait en elle, et peut être même plus encore...

Elle se sentait misérable, et aurait tuer, ou fait n'importe quoi pourvu qu'on la fournisse...

Tois lunes maintenant qu'elle n'avait rien toucher... ou deux? Enfin, disons trois,... de toute façon, elle ne savait plus ni la date, ni le jour, ni même ou elle était...

Le manque du troisième jour,... horrible... ça allait crescendo... le deuxième plus violent que le premier... le troisième dur a mourir...

Elle espérait en voir la fin bientôt... ou alors mourir, qui pourrait aussi être une solution...

Mais non, c'était une battante... Elle se battrait jusqu'au bout... on ne tue pas un cafard aussi facilement...

"Ba be bi bo bu... Mya, hailde moi"
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Dim 15 Fév - 14:29

Merde Tahiti avait vraiment l'air misérable. Mya se rapella chronologiquement les évènements qui avait suivi son propre sevrage. ça avait été plutôt moche jusqu'à ce qu'elle trouve le truc moins nocif qui lui faisait un effet assez similaire.

Elle s'accroupit face à Tahiti Bob pour la regarder dans les yeux

Qu'est ce qui t'a mis dans cet état? Et pourquoi tu as continué à en prendre aprés la première prise?
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Dim 15 Fév - 15:22

"Au début, sniff, tout allait bien" lui répondit Tahiti...

"C'est après que ça a empirer... C'est que mon corps voulait quelque chose, sniff, que je pouvais pas lui donner. Alors j'ai sniffer encore un ptit bout de plastique en espérant que ça me calme un peu... sniff, mais j'ai taper un gros BAD... BEUARGGHHH, et depuis et bah j'attends que ça passe... je sais que je devrais prendre quelque chose... quelque chose de plus, sniff, fort,... mais ça m'aiderait que sur le court terme,sniff, mais pas le long terme.

Et je me sens trop coupable de servir a rien, alors je touche plus... a rien..."
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Dim 15 Fév - 16:41

'tain cette façon qu'avaient les personnes de chouiner quand elles s'étaient mis dans la merde...Fouille dans ses poches et sort son paquet de clopes. Constate qu'il en reste plus beaucoup et qu'il faudrait qu'elle trouve un moyen de se réapprovisionner. En allume une tout en s'installant plus confortablement à coté de Tahiti Bob, augurant que ça allait prendre du temps, et tend malgres tout son paquet dans sa direction, l'invitant du menton à en prendre une.


Commence par te calmer, et te sent pas obligée de larmoyer tous les deux mots pour m'apitoyer sur ton sort. Au contraire ça me gonfle. (autant le lui dire hein , elle pouvait pas deviner)

J'espère qu'Alice va pouvoir venir, et te proposer une solution qui tiend la route. Si non j'ai deux - trois idées...Mais ça risque d'être moins académique. *puis se demande si les méthodes d'Alice peuvent être qualifiée d'académique en repensant à la déco peu orthodoxe de son infirmerie*
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Dim 15 Fév - 22:54

Un appel... Mya, Tahiti malade, pour changer, le puits... C'était épuisant, parfois, d'être médecin dans une communauté aussi grande. Alice échangea quelques mots avec la personne la plus proche qui était de garde en même temps qu'elle et, une fois n'est pas coutume, elle quitta le chemin de ronde sans vraiment s'en réjouir... Pourvu que Tahiti puisse encore marcher : s'il fallait la porter du puits à l'infirmerie, ce serait encore moins drôle.

Sans un bruit, elle arriva non loin des deux femmes qui semblaient discuter tranquillement... Enfin Mya semblait discuter tranquillement. Tahiti, elle, baignait à nouveau dans des substances peu ragoutantes et ne paraissait effectivement pas au mieux de sa forme... La Gardienne surprit leur dernier échange et se manifesta un peu brusquement par le son de sa voix et de son accent étrange.


- Je suis là.

Elle s'approcha de la junkie et l'observa quelques instants avant de demander à Mya :

- Elle n'a rien repris ?

A priori, la réponse était négative, mais on ne sait jamais... Il ne fallait exclure aucun possibilité. Et considérant que Tahiti n'était déjà plus en état de répondre, elle continua à poser des questions à la jeune femme...

- Elle peut marcher ? Il faut l'emmener à l'infirmerie.
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Lun 16 Fév - 17:07

Tahiti reniflait de plus en plus, c'est que ça fait couler le nez de vomir... Heureusement, le jeu du sort avaient fait qu'elle n'avait pas encore rendu par cet orifice... rien de pire qu'un morceau de légume gorgé de sucs gastrique coincé dans un sinus...

Tahiti réussit a articuler faiblement:

"Tahiti, sniff, elle dit qu'elle a rien repris, sniff, que ça fait trois lunes, sniff, et qu'elle a toujours aussi mal au crane. Tahiti, sniff, elle dirait pas non si Hinata lui collait une balle..., sniff, "

Elle prit une grande inspiration, et s'efforça de se relever... Tendant un doigt vers l'horizon, elle murmura :

"Letze GO" et s'effondra de tout son long... ultime réponse aux questions de l'infirmière.
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Lun 16 Fév - 19:30

En guise d'excuse Mya se sentit obligée de préciser:

Hinata lui a explosé une rotule ce matin...

Puis elle alla vers Tahiti Bob et saisit un de ses bras pour le passer par dessus son épaule. Elle commença par la traîner jusqu'au banc proche du puit et à la débarbouiller un peu. Elle la força à boire et à recracher sans avaler, et ceci à plusieurs reprises. Puis elle la moucha et se jura de jamais avoir de gosses.

Sur un ton morne : Bon ça a l'air d'aller mieux, letze gooo...

Elle se saisit de nouveau de son bras par dessus son épaule afin de l'aider à avancer, moitié marchant moitié traînée en direction de l'infirmerie.
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Mer 18 Fév - 2:39

[RP posté après validation de Tahiti et Mya]

Lorsque Tahiti s'effondra, Alice vint la rattraper au mieux... Et quand Mya l'excusa et se mit à la débarbouiller, elle ne put que s'étonner de sa prévenance... à moins qu'il ne s'agisse de pitié ? Malgré tout, l'infirmière l'aida autant que possible en soutenant la junkie et c'est ensemble qu'elles l'entraînèrent vers la cabane qui devait se transformer, pour l'occasion, en centre de désintoxication.

Une fois la porte franchie, Alice indiqua la paillasse au fond de la pièce et elles y allongèrent Tahiti tant bien que mal. Puis l'étrange balai du médecin commença, presque sans un mot... Ce fut tout à fait normal au début : une préparation tiède, avec des herbes, sans doute des calmants, un linge d'eau fraîche sur le front, une couverture... C'était comme si elle mettait un enfant malade au lit en somme. Elle prit même quelques instants pour regarder le genou que Mya lui indiqua, pour le faire disparaître, lui aussi, sous une compresse froide. Et régulièrement, en continuant ses soins, elle s'assurait d'un regard ou d'un geste que Tahiti reste bien calme.

Puis ce fut nettement moins classique... Alice sortit des cailloux ovoïdes et lisses, de différentes tailles et gravés d'arabesques élégantes et compliquées, et elle les disposa sur le bord du lit dans un premier temps. Elle fit également brûler de petites baguettes de bois, elles aussi gravées de symboles étranges et préalablement plongées dans un liquide transparent, ce qui emplit la pièce d'une odeur assez forte, pas vraiment désagréable, au contraire, mais pas identifiable non plus. Au regard interrogateur de Mya, elle répondit simplement, comme si tout cela était le plus naturel du monde :


- Je vais essayer de purifier son corps

Et le son de sa voix, plus accentuée que jamais, renforça encore l'atmosphère mystérieuse qui s'installait dans l'infirmerie... Enfin, calmement et avec un sérieux presque effrayant, elle commença à poser ses petites pierres sur le corps de Tahiti, à moitié endormie par la potion.

Une au creux de chaque épaule, une sur le bas de son ventre, une autre dans chaque main, une encore, plus petite, sur le front... Il semblait y avoir une logique mystique très précise qu'Alice s'appliquait à respecter... Et comme si cela ne suffisait pas à rendre la scène singulière, elle se mit à chanter, à voix basse et dans une langue inconnue...
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Jeu 19 Fév - 9:24

Enivrée par les odeurs entêtantes qui avaient emplient la pièce, Mya se pelotonna dans un coin, car, de toute évidence, elle ne serait pas d'un grand secour pendant le rituel en cours. Ses idées vagabondèrent pour revenir à cette étrange nuit dans les marais où Jeremiah procéda au rituel de la pierre rouge d'Ariel. Juste avant de s'endormir pour de bon - parce qu'elle était vraiment crevée, maternée une femme de 15 ans plus âgées c'est un boulot à plein temps- elle se demanda pourquoi eux qui semblaient procéder des mêmes méthodes pour ce qu'elle en savait, n'arrivaient pas à s'entendre.
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Ven 20 Fév - 2:22

Une étrange torpeur enveloppa Tahiti au fur et à mesure qu'Alice procédait à son étrange rituel.

Ce fut d'abord son corps qui réagit au contact des pierres positionnées sur elle.
Une aura froide semblait s'en émaner et Tahiti eu l'impression qu'elles aspiraient son essence hors de son corps. Au bout d'un moment, elle se sentit réchauffée par leur présence, comme si une liaison alchimique se créait entre la malade et les cailloux.

Ensuite, ce fut son odorat qui fut brouillé par les vapeurs et les effluves émanant des baguettes de bois. Elles faisant ressortir des souvenirs jusqu'alors enfouis au plus profond d'elle.

Des flashs de sa jeunesse, des souvenirs olfactifs, un carton mouillé après la pluie, le soleil sur le macadam...

Son ouïe était bercée par cette voix rassurante, et tandis qu'Alice psalmodiait, la vision de Tahiti se brouilla. Le visage de celle que les autres surnommaient 'la sauvageonne' commença à se déformer et à fondre, sa voix se ralentie, et Tahiti sombra.

Ses bras retombèrent mollement le long de son corps, sa respiration se ralentie, elle cessa de vomir et de gémir.

Et puis plus rien. Le silence complet se fit autour d'Alice qui continuait à s'affairer en chantant.
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Sam 21 Fév - 2:48

Une fois sa demi-douzaine de pierres positionnées et une couverture placée sur Tahiti pour s'assurer qu'elle n'ait pas froid, Alice continua à chanter doucement pendant quelques minutes. Elle humidifia à nouveau le linge posé sur le front de la femme puis, convaincue qu'elle avait trouvé un sommeil réparateur et bénéfique, elle conclut son chant comme on finit une berceuse. Elle l'observa en silence un instant, puis se tourna vers Mya pour lui confirmer que leur junkie s'était endormie... mais elle découvrit, avec un sourire discret, qu'elle n'était pas la seule.

Alors, elle se leva sans un bruit pour tirer une autre couverture d'une étagère et en couvrit Porte-Poisse... Forcément, il fallait que ce soit elle qui récupère Tahiti dans son groupe... Qui d'autre aurait pu recevoir un tel coup du sort ?

Et puisque tout le monde ici s'abandonnait aux bras de Morphée, ce qui l'empêcherait probablement de passer sa nuit dans ceux de Lesath, Alice, résignée, s'assit tranquillement devant la table, et, en attendant que ses cailloux magiques fassent effet, elle entreprit de préparer consciencieusement une mixture plus appropriée au mal de sa patiente, lorsqu'elle se réveillerait.
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Sam 21 Fév - 3:29

C'est précisément 3 minutes et 27 secondes plus tard que les décoctions d'herbes commencèrent à agir.

Tahiti eut nettement l'impression que son corps se déchira, et ci vous le lui demandez, c'est ainsi qu'elle vous le présentera:

Son corps et son âme se séparèrent, son enveloppe charnelle définitivement attachée au monde réel, resta clouée a la paillasse, a même le sol, tandis que son âme s'élevait.
C'était peut être un hasard, mais l'âme de Tahiti eu clairement l'impression que tout le temps que pris son ascension vers le plafond de la pièce, Alice la fixa droit dans les yeux.

Tahiti se voyait maintenant du haut de la piece. Mya, pelotonnée dans un coin, semblait somnoler. Alice, dont le regard était de nouveau fixé sur l'enveloppe charnelle, avait recommencé ses étranges rituels, tout en gardant le rythme de sa litanie.

L'âme, continuant de tournoyer, s'éleva en passant à travers le toit, et fila droit vers le soleil.

Au fur et à mesure que l’âme de Tahiti s’approchait du soleil, celui-ci se métamorphosait, la lumière blanche, aveuglante de l’astre virait au noir, et c’est dans les abysses d’un soleil écliptique, cercle de feu infernal, qu’elle fut aspirée.

Elle se retrouva dans un monde volcanique, au ciel nocturne. Planète de terre et de feu. L’activité des cheminées de lave s’arrêta brusquement, tandis que le ciel rougissait et qu’une pluie de météorites et de boules de feu flamboyaient à l’horizon.

L’âme pris son envol et survola le paysage apocalyptique sous une pluie battante, se transformant en faucon.

Elle prenait de la vitesse, et cela avait pour effet immédiat d’accélérer le temps.
Le sol labouré, retourné et mis à nu par les bombardements de météorites, se gorgeaient d’eau, l’herbe poussait très vite, des arbres se développaient majestueusement, des rivières jaillissaient en abondance.

L’âme faucon piqua vers le sol, et repris son vol en rase mottes.

Les rivières se teintaient d’or tandis que l’eau se transformait en miel, des sucres d’orges géants sortaient du sol, élançant leurs rayures multicolores vers un ciel de guimauve. Des arbres sucettes fleurissaient sous la bruine légère de sucre glace de petits nuages en barbapapa.

C’est alors que l’âme faucon atterrie, et Tahiti, retrouvant sa forme humaine, se mit a trottiner en riant dans ce paysage de conte de fées. Piochant a gauche a droite, une friandise par ci, une sucrerie par la…

C’est en descendant une colline en Bubble Gum rose fluo, sous la douce chaleur d’un soleil en soucoup’ vert fluo, que Tahiti se pris les pieds dans une liane/lacet rouge et tomba dans un trou.
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Mer 25 Fév - 17:23

La chute semblait éternelle. Et plus elle chutait et plus la lumière du soleil soucoup s’atténuait. Engloutie par des ténèbres insondables, Tahiti n’eut pas peur, comme si elle savait. Comme ci elle savait que le néant qui l’entourait ne présentait pas un danger Elle se sentait flotter.

Et tout comme elle avait trébuché et chut, elle atterrit dans une caverne de glace. Bien que souterraine, la caverne était étonnamment lumineuse, mais un froid rude y régnait, mordant et coupant ses membres. La seule ouverture, celle par laquelle elle était arrivée, se referma après son passage, mais elle n’y prêta guère attention.

Mais tandis qu’elle s’attendait à trouver un pingouin l’invitant a une ‘glisse’, c’est Pissenlit qui apparut devant elle.
Le gentil benêt Pissenlit. Avec son accent de bouzeux qu’elle avait toujours un peu de mal a comprendre.

La première main tendue également.

Pissenlit la regardait en souriant, avec un regard vague.

« L’a pas quat’ bras Tahiti! C'est domma ... ça li auait pèmis de pad sa vie a main »

Un sage parmi les fous, un fou parmi les sages…

L’apparition disparue, et pendant quelques minutes, Tahiti se sentie réchauffée.

C’est alors que Mya entra en scène.

Bizarrement, la jeune femme était habillée en sergent instructeur, le chapeau lui descendant jusqu’aux yeux, le regard noir. Elle prit une longue inspiration, et commença à hurler

« BON SANG DE BOIS TAHITI TU TE CROIS OU ? QU’EST-CE QUE C’EST AUJOURD’HUI TA NOUVELLE EXCUSE POUR POUVOIR TE PAYER UNE BRANLETTE AUX FRAIS DE LA PRINCESSE ? T’as tes règles ? Tu t’es fait bobo au doigt ? Tu veux un bisou magique espèce de vieille loque ? Je me demande bien ce qui me retient de te botter ton p’tit cul à gros coup de crosse et de te terminer à coup de pompes. Regarde toi espèce de misérable insecte, regarde autour de toi, tu crois que si les autres se pignolaient autant que toi on serait encore en vie ? Non ! Alors pourquoi MODAME veut-elle un traitement de faveur ? Bouges toi, prends ta vie en main sinon le dernier regard que tu verras ce seras l’œil de mon flingue quand je te collerais une bastos dans le crane… »

Elle s’arrêta pour reprendre son souffle, et recommença :

« BON SANG DE BOIS TAHITI TU TE CROIS OU ?... »

Mais sa voix s’affaiblit et la deuxième apparition s’évanouie aussi rapidement qu’elle était arrivée.

Le message était clair… et reçu 5/5. Il semblait qu’une entité supérieure veuille que Tahiti reprenne sa vie en main.

Et tandis qu’elle réalisait cela, la caverne s’ouvrit.
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Mer 25 Fév - 23:55

Mya se réveilla en sursaut. Elle ne se souvenait pas s'être assoupit. Se levant brutalement, elle failli se prendre les pieds dans une couverture qui n'était pas là y'-a 5 min à peine. Alice ne chantait plus, elle concoctait une préparation dans son coin. Tahiti semblait dormir. Elle s'en approcha et constata que les paupières de cette dernière s'agitaient régulièrement, et qu'elle transpirait abondemment.

Elle alla s'asseoir à coté d'Alice, encore ensuquée, cherchant du regard un moyen de se réveiller.


ça a marché? Elle va se réveiller bientôt là?
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Jeu 26 Fév - 19:04

La question était pertinente et dans le calme silencieux de la pièce, Alice, dont les mains s'activaient avec une régularité consciencieuse, se la posait elle aussi depuis un moment. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de faire ce genre de choses... Bien sûr, elle connaissait les grands principes, qu'elle avait eu beaucoup de plaisir à apprendre auprès du sage de son clan, mais elle avait rarement eu l'occasion de les mettre en pratique et elle ne s'y résolvait donc que lorsqu'elle avait épuisé ou mis en œuvre toutes les solutions scientifiques qu'elle avait à sa disposition et qui lui paraissaient raisonnables.

De ce fait, elle n'avait finalement aucune idée concrète de ce pouvaient faire ses petits cailloux sur une droguée bien qu'elle soit convaincue qu'ils ne pouvaient lui faire que du bien... Elle avait déjà constaté leur effet bénéfique - salvateur même - sur la morsure d'un scorpion venimeux, mais là, c'était différent... Et de toute façon, comme le répétaient les anciens, "Personne ne réagit aux Pierres de Vie de la même façon !" Bref, en un mot, elle était, elle aussi, dans l'expectative et elle l'exprima donc sobrement à Mya, à voix basse :


- Je ne sais pas. Peut-être que ça ne fera rien. Mais elle dort... C'est bien.
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Mya Asuka le Mer 4 Mar - 10:14

Tahiti ne se réveillait pas...elle était bien partie pour faire une nuit complète. Et Mya en avait bien besoin également.

Bon ben Alice, si ça te dérange pas, vu que je sert à rien là, tant qu'à faire, j'pense que j'vais aller me coucher. J'repasserais demain matin.


Fait un petit signe d'adieu de la main et se dirige vers la sortie.
avatar
Mya Asuka

Messages : 109
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Sam 7 Mar - 14:43

Tahiti décida qu’il était alors temps de bouger. En plus il commençait à faire froid.

Elle s’engagea dans le corridor qui s’était ouvert devant elle et commença à marcher. Les parois de verre cristallin se teintaient au fur et à mesure qu’elle avançait, et finirent par laisser place à un magnifique velours rouge sombre. Tahiti laissa courir ses mains sur les murs, étonnée de la douceur du revêtement. La texture des murs lui donnait des frissons qui lui courait le long de la colonne vertébrale jusqu’au bas ventre.

Le couloir zig-zaggait à n’en plus finir, et Tahiti ne semblait pas s’en rendre compte. Sa main sur le mur avait créé une sorte de connexion entre l’espace dans lequel elle évoluait et son organisme, et elle ne se sentait pas le moins du monde perdue.

Elle se trouva enfin devant une porte en bois blanc.

Sans prendre la peine de frapper Tahiti entra.

La pièce dans laquelle elle se trouvait désormais était elle aussi recouverte de velours rouge, les murs et le plafond étaient recouverts de miroirs. Au milieu de la pièce, un énorme lit drapé de soie rouge sur laquelle Alice se tenait nue, accroupie.

Le regard des deux femmes se croisa, et Alice lui fit signe d’approcher. Tahiti, se déshabilla et marcha vers Alice. Sa peau d’albâtre, presque translucide, laissait voir chaque mouvement de ses muscles fins.

Elle s’avança vers Alice, lui passa la main dans les cheveux et l’embrassa passionnément. Lui tirant la tête en arrière, sa bouche s’aventura sur ses joues, ses lèvres, son cou.

Alice sentait incroyablement bon, et les sens de Tahiti en étaient perturbés. Se redressant, Tahiti repoussa gentiment Alice en arrière, et la fit s’allonger sur le lit. Elle commença alors à lui caresser la poitrine sans jamais cesser d’embrasser son corps nu.

Le corps de Tahiti, toujours allongé sur la paillasse commençait à réagir aux actions de son avatar, bougeant, ondulant sur le sol, elle commençait à soupirer, de plus en plus bruyamment.

Alice gémit tandis que Tahiti continuait d’explorer son corps de ses lèvres et de sa langue. Tahiti en léchait chaque morceau, chaque parcelle de sa peau, chaque pli de son anatomie, jusqu'au plus profond de son être.

Et tandis que lorsque l’étreinte saphique ne fut plus assez pour les deux femmes, Narak, le séduisant scientifique que Tahiti avait vu plusieurs fois à faire des cocktails au ‘No Future’ se joint a elles.

Lui aussi était jeune et svelte, la peau chaude et douce. Et lorsque les deux femmes, goulues, eurent fini de s’occuper de lui, il leur rendit la pareille, leur procurant a toutes les deux des sensations qu’aucune femme ne pourrait jamais offrir.

Et lorsque Tahiti ressenti enfin l’extase ultime, son âme réintégra son corps, et elle se redressa sur sa paillasse, les yeux exorbités, lâchant un gros râle de plaisir.

Le voyage cosmique s’était terminé.


Dernière édition par Tahiti Bob le Mar 10 Mar - 20:30, édité 1 fois
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Mar 10 Mar - 15:41

Alice sursauta violemment au cri. Concentrée qu'elle était sur sa préparation et, il fallait bien l'avouer, la fatigue aidant à ce qu'elle soit profondément perdue dans ses pensées, elle n'avait pas réalisé que Tahiti ne dormait plus aussi paisiblement depuis quelques minutes. En la voyant ainsi, redressée, haletante et transpirante, elle se leva précipitamment et vint à sa rencontre pour récupérer le linge humide qu'elle avait abandonné sur son front et le mouiller à nouveau d'eau fraîche. Elle le tendit à la junkie mais elle hésita quelques secondes à lui parler, en se demandant si sa patiente était désormais en mesure de répondre... et comme ça ne coûtait rien d'essayer, elle tenta, à voix basse mais toujours animée de son étrange accent :

- Comment vous vous sentez ?
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Mar 10 Mar - 20:33

Tahiti se sentait toujours cotonneuse, elle regardait dans le vague, toujours transpirante et haletante.

- Comment vous vous sentez ?

La voix d'Alice ramena Tahiti a la réalité.

Elle se tourna vers elle, pris une grande inspiration et se lança.

" Alice, je t'aime!"
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Alice Darell le Ven 13 Mar - 2:06

Ah...

La jeune femme regarda la junkie d'un air compatissant et vaguement déstabilisé. Elle ne s'y attendait pas à celle-là ! Manifestement, les effets de la drogue n'étaient pas encore tout à fait absorbés et elle devait être dans une phase “Peace and love” dont Alice avait déjà entendu parlé. Bon, là, elle semblait être davantage “love” que “peace” et l'infirmière ne savait pas bien si son agitation et son stress apparents étaient vraiment normaux pour son état, mais l'hypothèse était rassurante donc satisfaisante !

Il ne pouvait en être autrement de toute façon, n'est-ce pas ? Tahiti Bob était une femme et n'était ni une amie, ni de sa famille. Il n'y avait donc aucune place pour un quelconque amour de sa part ! Et il fallait bien avouer qu'Alice n'était pas vraiment une experte en matière de drogues, donc c'était déjà un bon début que d'avoir une hypothèse réaliste !

Mais que faire dans ce cas ? A première vue, ça ne paraissait pas bien grave ni bien dangereux. Si le principal effet de la drogue sur tous ceux qui en prenaient était un “J'aime tout le monde”, le désert ne s'en porterait que mieux ! Donc en l'occurrence, la jeune femme s'en contentait volontiers.

Elle attrapa le bol et sa mixture, qu'elle avait préparés pendant le sommeil de sa patiente et elle y versa de l'eau chaude avant de le présenter à Tahiti, ignorant assez superbement ce qu'elle venait de dire.


- Tout va bien. Vous avez dormi.

Et ce faisant, bien décidé à calmer Tahiti pour la remettre au lit jusqu'au matin, elle ne put s'empêcher de se demander pourquoi donc la moitié de ses patients se sentaient obligés de lui déclarer une flamme subite.
avatar
Alice Darell

Messages : 199
Date d'inscription : 27/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Lesath Shaula le Ven 13 Mar - 2:26

Rentrant apres un long tour de garde qui lui avait inhabituellement pesé , Lesath avait inconsciement prit la direction de la petite infirmerie d'Alice histoire d'aller y piquer un petit roupillon pendant un couple d'heure histoire de chasser la fatigue et de recharger ses bateries .

Comme à son habitude il ne prit pas la peine de frapper à la porte et entra sans crier gare ... au moment meme ou Tahiti Bob faisait sa déclaration . Suspendant son geste et un peu surpris il faut bien l'avouer Lesath fit machine arrière et referma la porte en silence .

Lorsqu'il s'éloigna du batiment un petit sourire en coin trainait à la commissure de ses lèvres alors que toute trace de fatigue s'était soudainement envollée .
avatar
Lesath Shaula

Messages : 555
Date d'inscription : 17/11/2008
Localisation : Polaris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Tahiti Bob le Ven 27 Mar - 17:31

Le silence de l'infirmière en disait long sur la réalité de ses sentiments.
Ils n’étaient pas réciproques.

Le cœur gros, Tahiti s’allongea de nouveau sur sa paillasse. La nuit portait conseil.

Les incantations d’Alice semblaient avoir porté leurs fruits. Tahiti ne ressentait plus le manque.

Quoi qu’Alice ai fait, quoi qu’elle lui ai fait boire, manger, cela semblait efficace.

Tahiti reconnaissait la puissance de l’esprit humain sur sa condition humaine. Elle avait déjà entendu parler des placebos et des résultats atteints grâce à ces substituts.

Alors franchement, un rituel magique réalisé par une sauvage a moitie a poil dans une cabane en ruine au milieu d’un marais, mais si ça pouvait sembler bizarre au premier abord, elle y croyait quand même. Comment faire autrement de toute manière ? Les résultats parlaient d’eux même.

Alice garda Tahiti pour quelques jours de plus, en observation. Mais comme tout semblait aller pour le mieux, Tahiti reçu le feu vert pour retourner vaquer a ses occupations.

Tout le temps qu’elle resta avec Alice, et malgré les efforts de celle-ci pour la mettre a l'aise, Tahiti ressenti comme une gêne. Mais jamais ni l’une ni l’autre ne reparlèrent de la déclaration de Tahiti.

De toute façon Tahiti n’arrivait plus à regarder Alice dans les yeux.

Et lorsque le moment de partir fut venu, Tahiti fit face a Alice, leva la main pour dire au revoir, et dit simplement :

« Bon, bah,… euh, merci… et euh,… a plus Alice. »

Celle-ci la regarda en silence. Seuls ses clignements de cils montraient que ce n’était pas une statue.

Elle commença à marcher vers la porte. Toucha la poignée, et s’arrêta. Elle se ravisa et tourna les talons.

Commença à marcher vers Alice d’un pas rapide...
avatar
Tahiti Bob

Messages : 60
Date d'inscription : 20/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la citerne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum